08 juillet 2012

après Strasbourg, voici Colmar

Nous sommes à moins de 30 min en train au sud de Strabourg et alors qu'il pleut là-haut, ici le soleil est au rendez-vous avec un bise qui atténue la chaleur du jour. Pour info, nous sommes dans la 3e ville la plus sèche de France.

J'avoue en sortant de la gare et consulté le plan de la ville avoir déchanté. l'hotel n'est vraiement pas à coté et le site n'a pas le charme de Strasbourg. Par dépit, je mise sur le taxi (7€ pour 7 min de trajet). Il est 9h, je laisse mon bagage à l'hotel et prend la direction de l'office du tourisme. les rues sont calmes, il n'y a pas foule et s'en est presque déprimant surtout que l'office est enclavé dans un pseudo centre commercial et des HLM, en béton et sans âme. Bref, mon séjour à Colmar commence mal ...

Et c'est le guide qui remonte le niveau par son professionnalisme mais aussi ses annecdotes joyeuses (et plus triste sur la collégiale St Martin vis à vis des juifs). Nous avons vu de belles choses, eu moult informations sur la ville et l'histoire alsacienne, souvent sourit et encore plus rit. Tout ceci a rendu cette visite très agréable dont on aurait aimé qu'elle dure toute la journée. Mais comme toute bonne chose à une fin, et qu'il est pratiquement 13h, il est temps de trouver un resto sympa avant de prendre possession de ma chambre.

Je me suis arrêtée dans le japoanis de la grand'rue qui pour une fois, n'est pas tenu par des asiatiques et propose même des makis saumon/fromage de chèvre. c'est un mélange subtil qui change de la version parisienne. Et puis la terrasse est bien agréable :)

Une petite pause devant la télé tout en rédigeant ce compte rendu. Il est 16h et temps de repartir pour savourer la petite venise et continuer le safari photo.

C'est bien une petite ville car en 2 coups de cueillère à pot, me voici à l'embarcadère. Mon billet pris, je profite du soleil sur la terrasse du bar accompagnée d'une bonne bière fraiche.

La balade de 30 min est sympatique et kitch car ça ne casse pas 3 pattes à un canard. Je continu la balade en passant devant l'ancienne maison du bourreau pour prendre la rue circulaire, une sorte de périph à très petite échelle ;) direction le champ de mars avant de redescendre vers l'église des dominicains pour aller admirer la "vierge au buisson de roses". Tout en flanant dans les rues, bien sûr.

La fatigue me gagnant, je rentre à l'hotel pour aller me reposer car mine de rien, c'est un week-end assez fatigant. Bonne nuit et à demain pour la suite.

Comme j'ai déjà vu 90% de la ville la veille, je profite d'une bonne grasse mat' avant de repartir arpenter les rues à la recherche des points touristiques non pris en photo. Tout en flanant dans les rues et parcs en attendant l'heure de reprendre le train vers Paris.

Je peux vous dire que cette journée fut ennuyeuse à mourir. Une seule journée suffit bien amplement pour la découvrir et l'aprécier à sa juste valeur. 

 

Posté par milady92 à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur après Strasbourg, voici Colmar

Nouveau commentaire